Atelier 6 : EPS/ESMS : garants de la pertinence des soins ou nouveaux régulateurs des dépenses de santé ?

mercredi 02 octobre • 10:00 - 12:00

Modérateur : Thierry LEFEBVRE, Directeur des Centres hospitaliers de Périgueux, Lanmary, Sarlat, Domme

Nous la retrouvons dans tous les rapports, toutes les nouveautés, toutes les évolutions ayant pour objectif de rationnaliser et d’optimiser les dépenses de santé : la pertinence des soins abreuve depuis quelques années les plans ONDAM, les CPOM, les plans régionaux et nationaux, touchant la ville et l’hôpital, donnant naissance à de nouveaux dispositifs aux acronymes mystérieux ; IRAPS, PAPRAPS, CAQES, etc. Alors que tout le monde s’accorde à penser qu’il est bien du rôle des établissements de santé de donner aux patients le « soin le plus adapté et le plus efficace », nous pouvons nous interroger quand la recherche de la pertinence devient synonyme de transfert vers les structures de soins du rôle de régulateur de certaines dépenses de santé.

Transports, médicaments : le principe du « prescripteur payeur » ?
Arnaud JOANGRANGÉ, Directeur des Affaires Financières, CHU de Toulouse
Elodie COUAILLIER, Direction des Financements, ARS Nouvelle‑Aquitaine

La qualité des soins : nouveau paradigme de financement ou simple système de bonus/malus ?
Didier GUIDONI, Secrétaire général, Task force réforme financement du
système de santé, Ministère des solidarités et de la santé

Expérimentation au titre de l’article 51 : Projet Ange Gardien
Pr Jean‑Luc PELLEGRIN, Chef de service en médecine interne, Directeur du
collège Santé de l’université de Bordeaux, CHU de Bordeaux